Maxime Coton

© Camille Sultan

Maxime Coton est né en 1986, à La Louvière. Il a étudié à l’INSAS, en option son. C’est là qu’il concrétise les passerelles entre ses différentes passions (la musique et l’écriture), découvre l’art radiophonique, les musiques improvisées, électroacoustiques et le cinéma. Aujourd’hui, outre des collaborations en tant que preneur de son et monteur son, il mène ses propres projets en tant que réalisateur, poète et musicien, et s’investit dans des structures éditoriales (éd. Tétras-Lyre) et de production audiovisuelle (Bruits asbl).

Bibliographie

2004 : La biographie de Morgane Eldä, poèmes, éditions Tétras-Lyre
2011 : Le geste ordinaire, poèmes, éditions Esperluète
2012 : Où votre oeil s’efface, poèmes, éditions Atelier du Hanneton

Filmographie

2011 : Le Geste Ordinaire, documentaire
2011 : La mécanique Des Corps, film expérimental
2011 : Infini De Se Tordre, documentaire
2012 : A L’Oeuvre, fiction expérimentale

Radiographie

2007 : Entre Création Et Exil, documentaire
2009 : Les Vagues Et L’Enfant, fiction
2010 : Nicolas Treatt : des voix, des visages, documentaire
2011 : A L’improviste : rencontre avec Garrett List, documentaire
2012 : Des Abattoirs à Abattre, documentaire

Publicités

Une réflexion au sujet de « Maxime Coton »

  1. Ping : Canopée

Les commentaires sont fermés.